A Defré, vous pourrez devenir...


 

Maitrise de la langue

La Cellule d’aide à la réussite (CARé) de la Catégorie pédagogique propose une approche innovante de la maitrise des compétences langagières pour les étudiants de 1re Baccalauréat de toutes les sections. Cette approche répond aux exigences décrétales (décret du 17 juillet 2008) et s’inscrit dans l’option pédagogique de la catégorie, prônant la construction progressive des savoirs par chaque étudiant, considéré comme acteur de sa formation, capable d’identifier ses atouts et ses faiblesses. Il est à noter que la réussite du cours de maitrise de la langue constitue un prérequis au passage en 2e baccalauréat des sections « enseignement » (primaire, préscolaire et régendat) ».

1.     Objectifs visés

 Améliorer la maitrise des compétences langagières (décret 2008, I-1-1er-7°), c’est-à-dire : rendre l’étudiant autonome dans l’acquisition, le renforcement et l’évaluation de ses compétences ; faire acquérir une attitude réflexive dans l’utilisation des référentiels.

 Il est à noter que la réussite du cours de maitrise de la langue constitue un prérequis au passage en 2e baccalauréat

2.     Descriptif des activités

Les activités, les supports proposés et les grilles d’évaluation  ont été élaborés collégialement par les enseignants ayant en charge les cours liés à la maitrise de la langue orale et écrite.

Chaque discours est envisagé comme une unité cohérente et autonome qui aide à construire des compétences propres au genre ciblé ; les éléments de la norme linguistique seront abordés dans une optique fonctionnelle. Par exemple, pour le genre narratif, il sera question à la fois de structure, d’emploi des temps verbaux, d’accord du participe…  dont la maitrise sera transférée et évaluée dans les productions écrites et particulièrement celles de l’examen.

La particularité de la démarche réside aussi dans la pratique réflexive qui prévaut à la construction de l’approche normative : les observations, les constatations, les généralisations, les productions sont envisagées avec  un métalangage grammatical revisité, rendu compréhensible, pertinent et réduit au strict minimum.

2.1. Pour les sections « enseignement »

- Des modules

Les 45 heures du cours ont été réparties en 3 modules thématiques de 15 heures, 2 ciblent les discours écrits (récit de fiction, compte rendu, texte informatif, argumentatif selon les sections), un les discours oraux (lecture à voix haute d’albums, présentation d’ouvrages). Ces modules sont assurés par différents enseignants qui sont ainsi amenés à croiser leurs pratiques et à créer une complémentarité dynamique.

- Un système d’évaluation en plusieurs temps

AVANT : un test diagnostique

Afin de permettre à l’apprenant d’identifier ses compétences à l’écrit, un test diagnostique est organisé la 1re semaine de cours ; celui-ci comprend 2 parties correspondant à 2 types de discours envisagés dans les modules. Les résultats sont donnés et commentés lors de la 1re séance de chaque module écrit.

PENDANT : une évaluation formative

 Une grille d’évaluation est construite au fil des observations, chaque production    individuelle sera corrigée et commentée en fonction des critères successivement retenus. La production clôturant chaque module répond aux exigences de l’évaluation finale.

APRÈS : une évaluation certificative

L’évaluation en fin d’année académique est répartie en 3 parties correspondant aux 3 modules du cours, celle-ci est  élaborée collégialement par les enseignants en charge d’un même module et reprend les critères des différentes grilles construites. La note finale équivaut à la somme des notes attribuées aux 3 parties (1/3 des points par partie) et doit être égale ou supérieure à 12/20. En cas d’échec, l’étudiant ne devra représenter en 2e session que le ou les modules pour lesquels il est en difficulté.

2.2. Pour la section « éducateurs spécialisés »

Le cours de maitrise de la langue écrite (20 heures)  est centré sur l’écrit professionnel de type narratif, le « récit d’incident », envisagé du point de vue du discours et des outils linguistiques nécessaires à sa production.

L’évaluation s’effectuera  à partir de critères retenus au fil des écrits observés ; des remédiations seront programmées régulièrement en fonction des problèmes repérés  dans les productions des étudiants.

L’évaluation finale est programmée en janvier ; les étudiants en échec (note inférieure à 10/20) pourront représenter l’examen en juin et si nécessaire, en 2e session.

3.     Modalités pratiques

Les étudiants sont répartis en demi-groupes classes.

La présence au cours est obligatoire (ROI de la catégorie pédagogique 2.3.2.)

 Par ailleurs, l’étudiant éprouvant des difficultés quant aux compétences langagières de base pourra bénéficier d’un soutien différencié individuel sur rendez-vous (Voir horaire affiché aux valves Cellule Aide à la Réussite).

4.     Personnes ressources

Catherine DEHON, coordinatrice des activités de maitrise langagière de la Cellule d’Aide à la réussite à Defré

cdehon@heb.be

Partager/Marquer